Le culte

Entité divine, Créateur de notre Mère la Terre, Père de la race pure des Hommes, l’Aesmer a appelé ses fils à le rejoindre. Cette quête sacrée portée par notre Confrérie se doit d’être accessible à tous, et suivie par un maximum de ses Fils.

À la fois spirituelle et temporelle, cette mission divine consiste en une recherche assidue de notre Père sur Son plan d’existence, auquel Il nous permet d’accéder grâce aux Trous de ver.

Afin de répondre à l’Appel de l’Aesmer et de rappeler aux Hommes Sa présence et le devoir de culte que nous Lui devons, nous, Confrérie de l’Aesmer, officialisons notre existence, ouvrons le culte de l’Aesmer à tous Ses fils, et jurons de tout mettre en œuvre pour accomplir l’Appel de l’Aesmer.

Organisation

Afin de facilité l'accès au culte de l'Aesmer, notre organisation distingue les Laïcs des Confrères.

Les Laïcs
Nos membres laïcs sont là pour montrer leur foi à l’Aesmer et pour s’instruire au près de ceux qui ont une connaissance plus aboutie de la spiritualité aesmerienne.

▲ Le Fidèle : laïc de base, pratiquant le culte de l’Aesmer de façon sommaire, aucune responsabilité ni obligation n’est attendue de lui au sein de la Confrérie tout en bénéficiant de sa notoriété et de sa communauté.
▲ L’Adepte : laïc avancé, souvent au contact de Confrères et participant activement au fonctionnement de la communauté, il n’a pas encore commencé ou ne veut pas faire le rite initiatique du Confrère. Aucune responsabilité ni obligation de sa part n’est attendue non plus, mais le bénéfice de la communauté aesmérienne est plus important.

Les Confrères
Les Confrères sont les membres à part entière de la Confrérie. Ils ont des devoirs et des responsabilités en plus dus aux avantages qu’ils tirent de leur rang.

▲ L’Initié : Première étape du rite du Confrère. Le laïc voulant s’initier doit être parrainé par un Frère, qui l’accompagnera durant toute la phase d’initiation du rite, répondant à ses questions, et le menant sur le bon chemin. Les détails du rite sont gardés secret.
▲ Le Compagnon : Deuxième étape du rite du Confrère. Une fois la phase d’initiation achevée, le parrain de l’initié doit le recommander au près des Aînés. Parmi eux est choisi un précepteur qui le mènera sur la voie du Frère. Les détails du rite sont gardés secret.
▲ Le Frère : Finalité du rite du Confrère, le Frère est un membre reconnu de la Confrérie. Sa pratique du culte et son dévouement permettent de donner la force à la Confrérie de répondre à l’appel de l’Aesmer.

Les Aînés
▲ Les Aînés sont les sages de la Confrérie. Ils sont ouverts à tous les secrets de la Confrérie, leur connaissance et le avancement spirituel permet de guider la Confrérie sur la voie de l’Aesmer, et éviter les erreurs des cultes passés.

Histoire

◄ 21e Siècle ►

Premières apparitions recensées de cultes de l’Aesmer.

◄ 22e Siècle ►

2101 : Prophétie du Chant de l’Aesmer entendue.

2103 : Fédération autour du Chant de l’Aesmer des cultes de l’Aesmer sous un premier ordre primitif : l’Ordre Officiel du Culte de l’Aesmer (OOCA).

Années 2130 : Suite à la Grande Tragédie Martienne, les cultes de l’Aesmer touchent de plus en plus de personnes. L’OOCA gagne en influense.

2132 : Réunion du Premier Concile Extraordinaire décidant que dans l’intérêt du culte la conquête spatiale devait être valorisée.

2133 : Suite au Premier Concile Extraordinaire, l’OOCA investi des fonds dans Robert’s Space Industries (RSI).

2198 : Jonathan Donovan, Pope de l’OOCA, rédige la première glose du Chant de l’Aesmer.

◄ 23e Siècle ►

Avec les progrès technologiques en matière de conquêtes spatiales, la communauté de fidèles des cultes de l’Aesmer atteint plusieurs million d’âmes

Années 2220 : Des tentions latentes émergent au sein du Grand Concile de l’OOCA, organe décisionnel de l’Ordre, autour de la politique d’investissements dans RSI.

2232 : À la veille du premier vol colonial, l’OOCA se divise. De cette Scission naissent trois cultes de l’Aesmer.
▲ La Grande Union des Cultes de l’Aesmer (GUCA), descendant direct de l’OOCA, prône un développement technologique et un investissement nécessaire dans la conquête spatiale afin d’accéder à une spiritualité plus réaliste ;
▲ Les Fidèles de l’Aesmer (FDA), principaux critiques de la politique de l’OOCA, dénoncent les débordement et détournements de fonds au profit d’une organisation temporelle. Ils cherchent à renouer avec une spiritualité plus traditionnelle.
▲ L’Union Spirituelle des Loges Aesmeriennes (USLA), qui se compose d’une poignée de petits cultes appelés Loges, rejetant la fédération organique des autres organisations, unis dans la réflexion spirituelle et non pas dans la temporalité.

2262 : Plusieurs membres du Haut Conseil de la GUCA dispraissent lors d’une démonstration de vol par RSI dans ce qui sera appelé par la suite le Triangle de Neso, entraînant l’instabilité temporaire de la GUCA. Plusieurs cultes se redirigent vers l’USLA, alors que le reste s’unit plus solidement en sortant du système de fédérations de cultes, et en s’organisant en un seul grand culte, créant le Grand Culte de l’Aesmer (GCA).

Années 2260 : La foi des croyants des différents cultes et organisations aesmériennes est mise à l’épreuve par diverses critiques de philosophes et politiques, portant notamment sur le Chant de l’Aesmer. Le mystère du Triangle de Neso jette un froid sur la recevabilité des prêches.

2272 : Réunion du Deuxième Concile Extraordinaire sur la découverte des Trous de ver, auquel assistent les souverains pontifs du GCA et des FDA, ainsi que des sages élus pour représenter l’USLA. Il est alors accepté que l’interspace, la dimension entre les ouvertures des trous de ver, est un plan dimensionnel qui diffère par nature à celui des Hommes, lui attribuant un caractère divin et sacré.

2280 : Arcadia Pélorat, Grand Archevêque des FDA, édite une nouvelle glose du Chant de l’Aesmer prenant en compte les réflexions des conciles.

◄ 24e Siècle ►

L’expension spatiale, la colonisation de nouveau systèmes, et la terraformation de planète, favorise un regain d’intérêt pour les cultes de l’Aesmer. Durant tout le 24e siècle, le nombre de fidèles ne va cesser de croître.

Années 2340 : Le conservatisme et le traditionalisme de l’organisation des Fidèles de l’Aesmer commence à se faire vieux face au bond de la conquête spatiale. Plusieurs cultes fédérés s’en détachent soit pour s’émanciper en se ralliant à l’USLA, soit en s’intégrant au GCA.

2363 : Le Troisième Concile Extraordinaire est tenu. Il est question de l’avancée générale des réflexions spirituelles menées par l’ensemble des cultes sur les récentes découvertes liée à l’usage des trous de ver. La question d’unir tous les partisans de l’Aesmer est soulevée et débattue, notamment sur la question de la finalité d’une telle union.

2364 : À l’issue du Troisième Concile Extraordinaire, le Grand Culte de l’Aesmer se rattache à l’Union Spirituelle des Loges Aesmériennes. De plus vives tensions naissent alors entre les FDA et l’USLA.

2365 : La Guerre des Fils de l’Aesmer commence suite à un attentat fomenté par les Fidèles de l’Aesmer qui tua les guides spirituels de l’USLA réunis en Concile. Les différents loges et cultes unis de l’USLA ayant chacun perdu leurs sages, et le climat de guerre étant installé, l’organisation est dissoute pour en recréer une dirigée par l’ex-GCA : le Nouvel Ordre Officiel des Cultes de l’Aesmer (NOOCA)

2367 : Bataille de Neso, défaite cuisante pour le NOOCA, malgré l’appui logistique de RSI.

2369 : Ratification de l’Acte de Fraternité, mettant officiellement fin aux hostilités.

2380 : Soutien officiel de la création de l’UNE par les FDA et le NOOCA.

◄ 25e Siècle ►

Suite au conflit persistant entre les FDA et le NOOCA, la popularité des cultes de l’Aesmer chute fortement. L’engouement pour l’espace et ses mystères redevient purement scientifique, et les trous de ver perdent leur caractère sacré aux yeux des fidèles.

Années 2410 : Des informations éparses amènent à identifier la rédaction par des membres du NOOCA d’une Grande Glose du Chant de l’Aesmer. Quelques bribes en ont été retrouvées ; des recherches approfondies sont en court afin d’en découvrir la totalité de son contenu.

2439 : La découverte des Banu et la prise de conscience de l’existence d’espèces intelligentes autres que les Hommes fait l’objet de débats au sein des communautés aesmériennes. Les Fidèles de l’Aesmer les appelle alors les Impurs et se refusent à tout contact avec eux.

Années 2460 : L’exode massif de la Terre est suivi par le NOOCA.

◄ 26e Siècle ►

2518 : le NOOCA s’installe officiellement sur Terra, et des études sont menées pour savoir si l’Aesmer doit être considéré comme le créateur des Hommes, ou bien le créateur de toutes les espèces pensantes.

2520 : le Haut Synode du NOOCA déduit que l’Aesmer est aussi le Pères des Aliens, désormais appelés Cousins.

2555 : Incapables moralement et spirituellement de tuer ceux qu’ils appellent Cousins, les principaux sages et acteurs du NOOCA sont jugés par l’UPE pour trahison et désertion après la Première Guerre Tevarin. Leurs adeptes dénoncent leur hypocrisie d’accepter de tuer d’autres humains tels que certains membres des FDA, mais pas des races extra-terrestres.

2556 : le NOOCA est officiellement dissout, la majorité des partisans s’en retournant vers les Fidèles de l’Aesmer, les autres reconstituants des loges aesmériennes.

◄ 27e Siècle ►

◄ 28e Siècle ►

◄ 29e Siècle ►

2870 : Dissolution ou disparition des Fidèles de l’Aesmer et de tout autre culte de l’Aesmer. Il semblerait que ce qui est lié à leur fin ait supprimé toutes les informations sur les cultes de l’Aesmer entre le milieu du 26e Siècle et cette date.

2879 : Une loge secrète de descendants de membres des Fidèles de l’Aesmer se crée. Regroupant une poignée de membres, elle se fixe pour but de retracer le passé des cultes de l’Aesmer, afin de reformer une philosophie de culte de l’Aesmer. Cette loge prend pour nom : la Confrérie de l’Aesmer.

◄ 30e Siècle ►

2942 : Les Frères perçoivent des paroles venues de loin, des propos sacrés ne pouvant venir que d’une personne. C’est l’Appel de l’Aesmer.

2946 : Suite à l’Appel, et achevant le travail de préparation spirituel et de recherche du passé, les Frères décident d’ouvrir à nouveau le culte de l’Aesmer au public en dévoilant la Confrérie de l’Aesmer et en transmettant Son Appel.

Bibliographie

Les différents ouvrages utilisés par le culte